Voice Search : qu’est-ce que l’AEO dont tout le monde parle ? (et 5 clés d’activation rapide)

aeo-google

Answer Engine Optimization (mais qu’est-ce que c’est encore ?)

Avec l’accélération de la recherche vocale et l’avènement des assistants vocaux – tels que Google, Alexa (Amazon), Siri (Apple) ou encore Cortana (Microsoft) – une question se répand de plus en plus chez les détenteurs de sites web : « comment faire en sorte que les assistants vocaux utilisent mon site comme source de leur réponse vocale ? ».

L’AEO, ou Answer Engine Optimization, constitue la réponse à cette question : au-delà du SEO, qui consiste à améliorer le référencement sur les pages de résultats des moteurs de recherche, l’AEO permet d’optimiser un site pour que son contenu soit utilisé dans les réponses des assistants vocaux.

La recherche vocale : une seule réponse, une seule place

Pour que les assistants vocaux utilisent un site comme source de réponse vocale, une seule solution : être référencé en ‘position zéro’ : il s’agit d’une ‘box’ positionnée au-dessus du premier résultat de recherche (payant ou gratuit) et dont le contenu répond directement à la question de l’internaute. Toutes les requêtes ne déclenchent pas obligatoirement une position zéro, mais lorsque c’est le cas, une requête génère une et une seule position zéro.

Sur Google, les informations affichées en position zéro proviennent de différentes sources :

  • Knowledge Graph de Google : la base de connaissances Google concernant les personnes, lieux et choses du monde réel. Les réponses sont affichées sous forme de Knowledge Cards.
  • Quick Answers : il s’agit de toutes les réponses rapides données par Google : calculs, conversions d’unités, météo, résultats sportifs, définitions, dates historiques…
  • OneBox : des informations habituellement disponibles au sein d’autres onglets de Google (images, actualités, shopping…)
  • Featured Snippets : ce format correspond à une mise en exergue d’un résultat de la page de recherche que Google juge approprié pour une réponse immédiate. Les réponses sont données sous forme de paragraphes (à plus de 80%), de listes ou de tableaux.

Si Google contrôle entièrement le contenu affiché pour les trois premiers formats, le contenu d’un Featured Snippet peut être influencé par la qualité des optimisations SEO et AEO. Dans 99%1 des cas, le contenu d’un Featured Snippet est issu d’un résultat contenu dans la première page de recherche, et il s’agit même du premier résultat naturel dans un tiers1 des cas.

Comment apparaître en position zéro ?

Pour afficher un Featured Snippet, Google cherche un contenu qui satisfait deux critères principaux : la communicabilité de l’information (c’est-à-dire l’information la plus susceptible d’être comprise par l’utilisateur) et la crédibilité (c’est-à-dire la légitimité des sources). L’AEO, c’est donc l’optimisation des piliers SEO (technique, contenu, autorité) dans un objectif de réponse. A noter également que l’AEO concerne plutôt la recherche d’informations (tutoriels, guides d’achat, comparatifs…) plutôt que des requêtes qui appelleraient directement une réponse e-commerce.

Comment préparer son site à l’AEO ?

Avant toute chose, l’AEO n’est pas une stratégie en soi mais un prolongement de votre stratégie SEO (les résultats sponsorisés étant aujourd’hui exclus des résultats de recherche vocale). Une très bonne optimisation SEO de votre site est donc fondamentale, en visant l’atteinte des positions 1 à 3 sur la première page de résultats de recherche.

  1. Identifier les requêtes sur lesquelles vous positionner
    Apparaître en position zéro n’est pas une science exacte, mais il est possible d’en maximiser les chances. En réalisant un benchmark sur vos requêtes, vous pouvez identifier les requêtes à travailler en priorité en éliminant celles sur lesquelles s’affichent déjà des Knowledge Cards, des Quick Answers ou des OneBox.
  2. Travailler la pertinence et la lisibilité par les moteurs de recherche
    1 requête = 1 question = 1 réponse = 1 page dédiée. Il est recommandé de travailler les réponses à vos requêtes au sein de différentes pages, d’isoler les textes dans des paragraphes (de 250 à 300 signes) et de proposer des réponses suffisamment longues (de 20 à 30 mots).
  3. Utilisez la forme interrogative
    L’AEO n’a plus pour objectif de positionner votre site sur des mots-clés mais sur des intentions de recherche. Il est donc conseillé de formuler les H1 (et autres titres) et éventuellement le contenu sous forme de questions.
  4. Maximiser la crédibilité
    Au-delà des backlinks et du netlinking, les avis, mentions, notes, partages des utilisateurs sont des indicateurs favorables pour faire figurer votre marque en position zéro.

Pourquoi l’AEO va devenir incontournable ?

Parce que la recherche vocale décolle ! 42%2 des Français déclarent utiliser occasionnellement un assistant vocal et 19%2 souvent. Au niveau mondial, 39%3 des internautes des pays les plus développés utilisent régulièrement la voix pour effectuer des recherches ou passer des commandes (l’Inde et la Chine en tête). Sans compter la génération des Millennials, qui connaît les plus fortes progressions annuelles d’adoption de la recherche vocale.

En 2020 (l’année prochaine !), comScore prévoit que 50% des requêtes effectuées sur Google seront vocales. Et ce n’est que le début…

A propos du futur de la recherche vocale, Lionel Millet, Team Leader SEO chez Keyade, donne son point de vue : « Aujourd’hui, la recherche vocale a une dimension essentiellement informationnelle, mais on peut légitimement envisager qu’elle ait demain une dimension transactionnelle. Lorsque seront levées les questions d’identification, de sécurité, et de déroulé des étapes d’achat, un assistant vocal permettra certainement de rechercher des articles puis de passer directement tous types de commandes. »

Alors ? Qui se met bientôt à l’AEO ?

Pour toute question, nous vous invitons à contacter l’équipe SEO Keyade, qui se fera un plaisir de répondre à vos questions et de vous accompagner dans vos projets (seo@keyade.com).


Sources : 1Abondance.com           2Abondance.com, Septembre 2018         3HootSuite & WeAreSocial, Janvier 2019

Laisser un commentaire