Voice Search : préparez votre site à l’AEO

[VIDÉO] K-LEARNINGS #10 | Avec l’accélération de la recherche vocale, une question se répand de plus en plus chez les annonceurs : « comment faire en sorte que les assistants vocaux utilisent mon site comme source de leur réponse vocale ? ». Dans cette vidéo, notre équipe SEO donne 4 conseils pour préparer son site à l’AEO.

La retranscription de la vidéo ci-dessous !

Voice Search : préparez votre site à l’AEO

Avez-vous déjà entendu parler d’AEO ? C’est l’acronyme d’Answer Engine Optimisation, c’est globalement le SEO mais adapté aux assistants vocaux. Parce qu’à l’heure de l’explosion de la recherche vocale, toutes les marques se posent une seule question : « comment peuvent-elles apparaître au mieux en résultats de recherche des assistants vocaux ? »

Et on va y répondre !

La position zéro

Pour que les assistants utilisent votre site dans leurs réponses, il faut d’abord que votre contenu soit référencé en position zéro. Vous savez, cette petite box qui est au-dessus des résultats naturels ou payants dans Google.

Comment apparaître en position zéro ?

Google prend en compte deux critères principaux pour afficher vos contenus en position zéro :

  • Tout d’abord, leur crédibilité, c’est-à-dire, le fait qu’il s’agisse d’une source fiable.
  • Et d’autre part leur communicabilité, c’est-à-dire, le fait qu’il donne directement la réponse à la question des internautes.

En fait, l’AEO, ce n’est jamais que du SEO mais adapté aux moteurs de recherche vocaux. Autrement dit, pour être bon en AEO… il faut d’abord être bon en SEO !

Mais je vais quand même vous donner 4 conseils pour bien commencer.

Conseil #1

Concentrez d’abord vos efforts sur des requêtes clés.

Vous pouvez éliminer les requêtes sur lesquelles Google contrôle déjà le contenu de la position zéro, de type Knowledge Cards par exemple.

Conseil #2

Passez à la forme interrogative.

Vous répondez aux questions des internautes, donc quand c’est possible, reprenez les questions les plus fréquentes dans vos titres ou dans vos H1.

Conseil #3

Travaillez la pertinence et donc la lisibilité de vos contenus par les moteurs de recherche.

Vous savez c’est cette règle SEO qui veut que, pour une question des internautes vous créerez une page différente avec un contenu spécifique. Rédigez des paragraphes avec des contenus précis, répondant aux questions potentielles, avec des contenus entre 200 et 300 signes.

Conseil #4

Soyez attentifs aux signaux des utilisateurs.

Les temps de visite, les notes, les partages, sont en fait autant de signaux que Google comprend et qui l’aident à interpréter votre contenu comme étant le plus pertinent pour figurer en résultat de recherche vocale.

Le vocal, incontournable ?

Pour l’avenir de l’AEO, nous voyons deux grands axes d’évolution.

Premièrement, passer d’une dimension aujourd’hui plutôt informationnelle à transactionnelle, c’est-à-dire le e-commerce. Et deuxièmement, de l’Answer Engine Optimisation, c’est-à-dire une sorte de SEA mais version vocale. Autrement dit, un résultat sponsorisé et payant.

En attendant, l’AEO reste un très bon à l’étrier pour le voice search !

Laisser un commentaire