[L’AVIS DE NOS SPECIALISTES] Stratégie de reprise post-Covid / SEA

« Le SEA offre une formidable visibilité sur les nouveaux modes d’achat, dans un contexte où les habitudes de recherche et d’achat prises pendant le confinement perdurent »

Pour beaucoup de commerçants et e-commerçants, le confinement a accéléré le déploiement de nouveaux modes d’achat, de collecte et parfois même, de paiement. Si les entreprises ont bien sûr communiqué sur leur site au fur et à mesure qu’elles déployaient ces options, celles qui ont continué d’activer des campagnes SEA ont bénéficié d’un vrai soutien de visibilité. Le SEA offre aux marques l’opportunité de communiquer ces informations à forte valeur ajoutée dès l’étape de recherche des consommateurs (dans les annonces, sitelinks, extensions…), alors même que ces derniers n’ont pas encore atteint leur site. Le Search constitue donc un moyen réactif d’émerger parmi la concurrence directe.

Google a d’ailleurs beaucoup accompagné cette nouvelle tendance de communication en accélérant la sortie de formats tels que Curbside Pickup. Il s’agit d’un format qui permet spécifiquement de communiquer sur différents modes de retrait au sein des annonces SEA. Nous avons eu l’opportunité de tester cette fonctionnalité en beta avec deux retailers, avec des résultats qui témoignent de l’intérêt montant des consommateurs pour les nouveaux modes d’achat.

A l’heure de la reprise, le SEA a donc toute sa place dans les stratégies online des marques. Dans de nombreux secteurs, les habitudes de recherche et d’achat online prises pendant le confinement perdurent et remplacent des déplacements en point de vente. Le SEA permet aux marques de capter cet incrément de trafic et de se positionner auprès d’une potentielle nouvelle cible sur les moteurs de recherche. Le search joue d’ailleurs un rôle de laboratoire d’insights. Les outils et données des plateformes search (Google Trends, dashboards sectoriels et globaux partagés par les régies…) permettent non seulement d’identifier les produits et services pour lesquels la demande s’est déplacée en ligne, mais aussi d’avoir connaissance des nouvelles tendances de demande, permettant d’accélérer ou adapter l’offre.

Laisser un commentaire