De l’importance des flux produits pour vos campagnes SEA et SMO

Flux produits Google

L’époque où vous gériez vos campagnes mot clé par mot clé, avec la recherche des meilleures combinaisons au sein de vos annonces pour générer le maximum de trafic vers vos landing pages est révolue. Les formats et pilotages media ont profondément ont évolué :

  • les campagnes sont de plus en plus automatisées, comme Performance Max chez Google Ads ou Advantage+ chez Meta ;
  • votre e-commerce ne se réalise plus nécessairement sur votre site internet ou celui de vos distributeurs : les réseaux sociaux deviennent de véritables places de marché, à l’instar d’Instagram ou de Pinterest.

Pour alimenter ces plateformes, la qualité des flux est essentielle. Nous allons vous expliquer pourquoi dans cet article. Mais tout d’abord, rappelons ce que sont les flux.

Que sont les flux produits ?

Un flux produits est un fichier contenant les informations de votre catalogue produits. Il permet aux e-commerçants et aux marketeurs d’envoyer de manière automatisée un catalogue de produits vers un canal marketing ou une plateforme publicitaire. Celui-ci intègre toutes les informations produits, comme le stock, le prix ou les caractéristiques (dimensions, couleurs, etc.). Celui-ci doit être à jour afin d’apporter aux consommateurs des informations fiables qui reflètent l’inventaire du marchant.

Ce flux peut être envoyé vers :

  • les plateformes publicitaires comme Google, Bing ou Meta ;
  • les marketplaces, comme Amazon ou la Fnac ;
  • les comparateurs de prix, comme Kayak ou les Furets ;
  • les plateformes d’affiliation comme Awin, TimeOne ou Tradedoubler CJ ;
  • un redistributeur.

Pourquoi la qualité de vos flux est-elle si importante ?

La qualité de vos flux est essentielle, car ils constituent la base des campagnes automatiques pour vos campagnes search et social media. Les éléments que vous apportez pour nourrir vos campagnes et les algorithmes doivent donc être exhaustifs et de bonne qualité.

Un mauvais paramétrage peut en effet :

  • générer un flux parcellaire ;
  • pénaliser le potentiel de diffusion de vos produits au profit des concurrents ;
  • réduire la couverture produits ;
  • diminuer la performance des annonces ;
  • engendrer des refus par la plateforme publicitaire qui, à terme, peut couper votre flux.

De plus, mal optimisés pour correspondre aux best-practices du média et du format cibles, vos annonces peuvent perdre en pertinence, en performance et donc en visibilité. Par exemple pour le Search, les flux nécessaires à la diffusion d’annonces Shopping, Retargeting Dynamique ou DSA Page Feed sont différents et requièrent donc un paramétrage spécifique. Finalement, des flux non optimisés peuvent vous faire passer à côté de chiffre d’affaires via vos campagnes Media.

Comment créer et connecter vos flux ?

Pour créer et connecter vos flux, deux solutions s’offrent à vous :

  • utiliser une solution standardisée, telles que Lengow, Channable ou Products Up. Vous devrez alors paramétrer, connecter et gérer les flux par vous-mêmes, sans accompagnement ;
  • utiliser une solution sur-mesure, comme nous le proposons chez Keyade : nos chefs de projets définissent vos besoins, et nos développeurs et consultants implémentent les solutions adaptées.

La gestion des flux s’arrête-t-elle à leur création ?

Non. Une fois vos flux connectés, vous devez les superviser régulièrement pour en assurer la qualité.

En outre, la gestion des flux doit s’intégrer dans votre stratégie média. Au quotidien, vous devez vous assurer que votre activation média permet de maximiser le potentiel de vos produits. Par exemple, une des problématiques majeures en Search est la segmentation efficace du catalogue produits pour l’activer et le piloter via les bonnes campagnes shopping.

Par ailleurs, l’activation de nouveaux formats peut demander la mise en place de nouveaux flux pour correspondre aux spécifications techniques spécifiques. Cela nécessite donc un travail collaboratif entre les équipes techniques et celles qui gèrent vos campagnes publicitaires.

L’automatisation : une bonne route pour une bonne conduite ?

Comme pour le véhicule autonome, pour qu’une campagne automatique performe, il faut l’alimenter de données qualitatives bien révisées, et en fil rouge chercher à l’optimiser constamment. N’hésitez pas à vous rapprocher d’un professionnel pour vous accompagner dans leur création et gestion.