Le drive-to-store ultra local sur Facebook

Si les pubs Facebook se sont souvent montrées efficaces pour les e-commerçants, 90% des ventes globales se font encore en points de vente physiques. D’après Facebook, 49% des achats en magasins sont influencés par une interaction digitale en amont, dont la moitié se fait sur mobile. Pour les non matheux : une vente en magasin sur quatre est influencée par une interaction web mobile.

Facebook se lance donc dans le drive-to-store avec une approche micro-localisée. Le réseau social teste actuellement des publicités dynamiques alimentées par les catalogues des commerces locaux et permettant aux annonceurs d’intégrer des informations propres à chacun de leurs points de vente : disponibilité des produits, prix, promotions en cours… En plus des données Facebook, le ciblage s’effectue par géolocalisation mobile des utilisateurs, ce qui permet de leur diffuser les informations du magasin le plus proche à l’instant précis où ils sont exposés à la publicité. Un format relativement intéressant pour une enseigne qui souhaiterait créer une promotion au niveau national tout en optimisant le trafic en magasin et ménageant une expérience client positive.

Pour mesurer la performance de ces campagnes, Facebook introduit l’indicateur Store Visits (nombre de visites en magasin) calculé en fonction des données de géolocalisation des utilisateurs, de la localisation des magasins et par extrapolation de résultats de sondages.

En France comme aux US, ce format est actuellement en cours de test chez quelques annonceurs sélectionnés. L’équipe Social Media de Keyade, qui observe des résultats encourageants sur ces campagnes-tests, se rapprochera de ses annonceurs lors du déploiement définitif de ces publicités par Facebook.

Laisser un commentaire