Kamel El Hadef, Cofondateur d’Audion

[VIDÉO] TÊTE-À-TÊTE #12 | A l’ère du podcast, Kamel El Hadef a co-fondé Audion, une société technologique spécialiste de la monétisation audio digitale et podcast.
Après une récente levée de fonds de 1,1 million d’euros en octobre 2019, Kamel partage avec nous son entrain et sa conviction pour ce média en vogue. Entrez dans les coulisses de cette startup audio-ambitieuse !

L’entretien ci-dessous

Je suis Kamel El Hadef, Cofondateur d’Audion, une société technologique spécialiste de la monétisation audio digitale et podcast.

Un mot de votre parcours ?

Alors mon parcours c’est très simple : j’ai travaillé en radio avant de monter Audion.
Je suis passé par NextRadioTV, que vous connaissez sûrement, avec des marques comme BFM, RMC, etc. J’ai été commercial chez NRJ à la radio et, toujours à la radio, j’ai travaillé chez Skyrock en tant que directeur de clientèle.

Les podcasts : pourquoi ça cartonne ?

Premièrement, il faut savoir que le podcast c’est un contenu qui existe depuis très longtemps, depuis l’apparition de l’iPod, au début des années 2000 exactement.
Le podcast aujourd’hui ça cartonne parce qu’on a une multitude de contenus qui sont dédiés à chaque goût d’un auditeur. Aujourd’hui, que je cherche à aller écouter un contenu qui touche l’histoire, l’écologie ou n’importe quel sujet, je sais que sur le podcast je vais pouvoir écouter ce contenu-là, qui est en affinité à 100% avec mes goûts. Derrière, c’est un contenu qui est très facilement trouvable, disponible sur n’importe quelle plateforme d’écoute, que ce soit iTunes Podcast, Google Podcast, Deezer, Spotify, ou même sur des applications natives comme Majelan et Sybel. En fait, le podcast ça touche à la fois nos goûts et c’est disponible très facilement.

Est-on entré dans l’ère du podcast ?

L’audio est le dernier médium qui n’a pas encore entamé sa mue digitale au même titre que la télé ou que la presse écrite avec la VOL et le display. En fait, on se retrouve sur un carrefour qui est assez fondamental pour le développement du marché audio digital, dans le sens où on a des contenus, on a de l’audience, et aujourd’hui les choses sont en train d’exploser sur ce marché.

Audion en quelques mots

C’est une société technologique qui est spécialiste de la monétisation autour de l’audio digital et principalement du podcast. On a créé la structure début 2018. Aujourd’hui Audion c’est 14 personnes, 2M€ de chiffre d’affaires effectué sur notre premier exercice. C’est une levée de fonds d’1,1 million auprès de Founders Future, le startup studio et fonds d’investissement de Marc Menasé et de Kima Ventures, le fonds de Xavier Niel.

Quelle est l’ambition d’Audion ?

L’ambition d’Audion est de devenir référent au niveau européen et au niveau international sur les technologies qui vont toucher la monétisation, du podcast notamment. On a ouvert un bureau, tout récemment, en Allemagne. Sur l’année 2020, on va ouvrir à peu près 4 bureaux : le Benelux, la Scandinavie et notamment le UK.

La DCO audio, comment ça marche ?

La DCO, la définition simple c’est : comment est-ce que j’arrive à personnaliser un spot audio en fonction du contexte de l’auditeur ? Un auditeur qui est à Paris, qui est à Marseille, à Londres, etc. n’aura pas forcément le même spot. C’est très simple, en création, on va générer un spot classique sur lequel on va ajouter, dans ce cas présent, de la géolocalisation sur différentes variables : ça peut être 10, 20, 100, 1 000 villes, au niveau de la scénarisation c’est à l’infini ! Que je sois à Paris ou à Marseille, mon spot sera adapté en fonction de ma zone géographique.

Et vous, un podcast favori ?

Mon podcast préféré du moment (parce que j’en ai un paquet) c’est Timeline de Richard Fremder, qui est un podcast qui traite des 5 000 ans de l’histoire de l’humanité.

Une personnalité inspirante ?

Une personnalité inspirante que j’aimerais rencontrer, je dirais le Dalaï-Lama. Pour la simple et bonne raison que le Dalaï-Lama c’est un peu le CEO de tous les bouddhistes du monde entier, le mec est patron de millions de personnes sur terre et en même temps il est apaisé. En tant que dirigeant de startup et créateur de startup, j’ai vraiment envie de connaître ses tips et de m’inspirer de ce dernier.

Une info que votre associé ne connaît pas sur vous ?

D’ailleurs, derrière vous avez Arthur Larrey, mon associé avec Herman qui est Sales chez nous.
Je dirais ma passion pour la montagne. Alors je vous explique, je ne fais pas de ski, je n’ai jamais fait de ski de ma vie, mais par contre, un jour, atteindre le sommet de l’Everest, c’est un truc qui me fait absolument rêver. Atteindre le toit du monde, il y a un truc un peu mystique derrière tout ça et c’est un truc que j’aimerais faire un jour dans ma vie.

Laisser un commentaire