Etude de la maturité des annonceurs SEA sur les différents devices

Le mobile, tout le monde en parle parce que c’est devenu incontournable. Les tablettes, tout le monde en parle aussi parce que pour la première fois depuis leur apparition, le marché est en recul. Ne serait-il pas bienvenu de faire le point sur ces différents devices sur fond de publicité en ligne ? Notre Monsieur Data, Stephen Nomed, s’est plongé dans les méandres des bases de données et a examiné d’un peu plus près les usages SEA de nos annonceurs sur ordinateur, tablette et mobile. Son étude s’appuie sur la data Keyade pour le marché français, tous secteurs d’activité confondus.

Stephen nous livre ses premières conclusions : « L’ordinateur demeure de loin la première source de trafic SEA avec 68% des clics (17% pour la tablette et 15% pour le mobile). Toutefois, c’est l’évolution des parts de trafic qui se révèle vraiment intéressante : entre 2014 et 2015, le mobile explose ses deux petits copains avec une progression de 83%, distançant de loin la tablette (13%) et l’ordinateur qui souffre d’un gros point de côté (3%). Bien sûr, ces chiffres se lisent au regard des investissements : sur ordinateur, ils sont encore largement supérieurs en volume mais n’ont progressé que de 15% sur 2 ans, quand les investissements sur tablette ont été multipliés par 2 et les investissements sur mobile par 5. Parallèlement, le taux de transformation s’est amélioré sur les 3 appareils entre 2013 et 2015 mais l’ordinateur conserve encore son avantage. Ainsi, les investissements comme le trafic restent dominés par l’ordinateur mais on assiste enfin à un virage mobile bien enclenché chez les annonceurs. »

Laisser un commentaire