Une matinée en immersion chez Rue Du Commerce

Saint-Ouen, 9h du matin. Le hall d’accueil de Rue Du Commerce est encore silencieux. Frédéric, consultant SEA chez Keyade, s’y installe pour attendre Victoire. Victoire Monin est chargée de projets SEA chez Rue Du Commerce et travaille quotidiennement avec son interlocuteur Keyade. Aujourd’hui, ni l’un ni l’autre n’auront besoin de téléphone ou d’email pour communiquer, parce qu’ils vont passer la matinée ensemble, assis au même bureau.

Echange de « Bonjour », ascenseur jusqu’au deuxième étage, cafés… et au travail ! Frédéric explique : « Je viens travailler chez Rue Du Commerce une matinée par semaine. Nous en profitons pour passer en revue les projets sur le compte et valider les décisions ensemble ». Sur le concept de l’immersion, Victoire ne tarit pas d’avantages :
« C’est un véritable gain de temps dans les échanges ! Et surtout, ça permet à chacun de mieux comprendre comment fonctionne l’autre ». Les classiques incompréhensions d’avant (pourquoi l’agence met-elle tant de temps à construire ce bête fichier ? combien de temps faut-il à Rue Du Commerce pour valider cette simple annonce ?) ont été remplacées par de l’organisation… « Et par plus de confiance. Au final, on travaille mieux ensemble », enchaîne la jeune femme.

La porte de réunion s’ouvre et Sandrine Ferrari, responsable de l’acquisition, se joint au groupe. Elle aussi apprécie la venue hebdomadaire de Frédéric. Elle ajoute aux propos de Victoire : « Toutes les semaines, notre équipe rencontre l’ensemble des forces commerciales (marketplace, ventes directes, etc.) et j’aimerais intégrer régulièrement Keyade à ces meetings. Cela permet à l’agence d’appréhender notre business dans son intégralité et à nos commerciaux, qui attendent beaucoup du pôle trafic, de rencontrer directement les spécialistes du sujet. Toutes les parties de la chaîne de valeur sont ainsi directement en contact. »

L’immersion ne s’arrête pas là : parfois c’est Frédéric qui prête son bureau à Victoire, dans les locaux de Keyade. Pour elle, « c’est très bien que l’immersion se fasse dans les deux sens. Le SEA représente la majeure partie de nos investissements d’acquisition, c’est important pour nous de bien connaître l’agence par laquelle on est accompagnés ». Retour chez Rue Du Commerce, sauvegarde d’Excel, et échange de « Au revoir », Frédéric reviendra la semaine prochaine.

Laisser un commentaire