E-commerçants, l'heure du https a sonné

Tout d’abord, petit rappel pour les moins ‘geeks’ d’entre nous : http désigne le protocole de transfert de données entre un site web et l’ordinateur de l’internaute. Https désigne le même protocole mais avec un transfert de données sécurisé.
Depuis le début de l’année, le passage du http au https pour les sites internet est le sujet-coqueluche des spécialistes SEO. Pourquoi au juste ? La première raison, c’est la perception qu’aura l’utilisateur de votre site, particulièrement si c’est un site marchand. Car sur les sites en http, les navigateurs génèrent une alerte de sécurité à l’étape du règlement du panier. Bien qu’encore discrète, cette alerte pourrait entraîner des abandons, avec une incidence à prévoir sur les conversions.
Viennent ensuite des raisons stratégiques SEO. Lionel Millet, Consultant SEO chez Keyade explique : « Google prend en compte le https dans le classement des résultats de recherche depuis 2014 mais l’impact a mis du temps à se faire ressentir. En avril 2017, un lien sur deux de la première page de résultats Google est un lien https et cette proportion devrait atteindre 65% à la fin de l’année. Le passage en https serait donc un moyen de gagner quelques positions SEO (1 à 2 en moyenne). Cependant, les statistiques avancées cachent une grande disparité entre les secteurs d’activité : certains présentent déjà 100% de liens https sur la première page de résultats Google quand d’autres secteurs plafonnent à 30%, avec un site leader toujours en http. Le passage en https est donc un projet qu’il faut prioriser en fonction de la concurrence sur votre marché ».
Lionel et l’équipe SEO Keyade accompagnent déjà une bonne partie de leurs clients sur la planification d’un passage en https et recommandent vivement aux marques de le réaliser avant la prochaine mise à jour Google prévue en octobre 2017. Pour améliorer le SEO d’une part et anticiper une potentielle chute des ventes e-commerce d’autre part.

Laisser un commentaire