Dans les coulisses de l'Euro 2016 avec Betclic

Vous n’avez pas pu passer à côté : du 10 juin au 10 juillet s’est tenue la compétition européenne de football que la France (pays-hôte) attendait : l’Euro 2016. Si ce type d’événement est souvent synonyme de boom des ventes de téléviseurs ou de pics d’audiences TV, c’est aussi une forte activité pour les sites de paris en ligne.

Cyrille Douin est consultant SEA chez Keyade et gère le compte Betclic, l’un des leaders du pari sportif en ligne. Il explique : « Pour moi, l’Euro de football a commencé en février. En anticipation de l’événement j’ai proposé d’effectuer une restructuration progressive mais complète des comptes Betclic sur Google et Bing afin d’être plus efficace le moment venu. »

Le 10 juin à 21h, c’est le coup d’envoi avec France-Roumanie. Ouverts jusqu’au coup de sifflet final, les paris sont avant tout une affaire de timing. Sur Google, Cyrille a organisé un compte à rebours dans les annonces grâce à la fonctionnalité ad customizers, qui permet d’intégrer des éléments dynamiques : délai avant le début du match, avant la fin du match, nom des équipes sélectionnées…).

screenshot Betclic 2

Ensuite, les clés du succès de l’événement se trouvent dans la qualité du suivi et la réactivité d’optimisation. Surtout lorsqu’il y a des matchs tous les jours et parfois plusieurs fois par jour. Cyrille et les équipes Betclic ont donc organisé le pilotage quotidien, notamment avec la mise en place d’un tableau de suivi partagé présentant les performances par appareil, par heure, les résultats marque / hors marque, les investissements cumulés sur la journée, etc. Le rendez-vous téléphonique quotidien décidé initialement a été progressivement remplacé par des discussions courtes et efficaces sur messagerie instantanée afin de favoriser la prise de décision rapide. Dernier point : les matchs de week-end. Les équipes Keyade et Betclic ont convenu de plages d’astreinte tous les week-ends afin de profiter au maximum du potentiel de paris de chaque match de l’Euro.

Cyril Grivard, responsable SEA chez Betclic, nous partage sa satisfaction : « L’activité du pari sportif est fortement liée à l’actualité sportive. Il est primordial d’être très réactifs lors de moments clés comme l’Euro 2016. Avec Cyrille, nous avons mis en place immédiatement des outils facilitant la prise rapide de décision, ce qui nous a permis de travailler sereinement tout au long de la compétition.»

Maintenant vous vous demandez quel match a pu attirer le plus de parieurs ? C’était la finale, bien entendu, mais suivie de près par le fameux France-Islande du 3 juillet !

Laisser un commentaire