3 questions à Angelika Wechner et André Wadleich, Team Leader et Consultant SEA chez Keyade

Quelle part représente la gestion de comptes germanophones au quotidien ?
André : En fonction de l’activité, nous consacrons 30% à 60% de notre temps à la gestion de comptes germanophones, ainsi qu’à la traduction de mots-clés pour d’autres comptes de l’agence.
Angelika : Nous travaillons généralement avec des marques établies sur le marché français qui souhaitent internationaliser leur activité vers des marchés germanophones comme l’Allemagne, la Suisse et l’Autriche. C’est assez intéressant de notre point de vue car outre la ressource linguistique, nous sommes capables de nous mettre dans la peau d’un internaute germanophone qui effectue une recherche et d’apporter de véritables insights culturels.
Quels types d’insights ?
André : Par exemple, les allemands sont très sensibles au facteur prix. En français on décline souvent les requêtes en incluant le terme ‘pas cher’ mais en allemand une simple traduction ne suffit pas car il existe en fait trois façons de rechercher les prix bas : ‘billig’, ‘günstig’ et ‘nicht teuer’.
Angelika : En Allemagne, le paiement à la livraison est beaucoup plus répandu qu’en France. Il est donc nécessaire de décliner les termes produits associés à des termes spécifiques comme ‘paiement à réception’, ‘à la livraison’, etc…
En synthèse, quelles seraient vos recommandations pour un annonceur qui souhaiterait lancer sa marque en Allemagne ?
Angelika : En SEA, il existe plusieurs facteurs de réassurance très importants. André mentionnait le prix car les allemands ont pour habitude de passer des commandes et d’essayer chez eux. Ils sont donc très sensibles aux annonces qui mentionnent la gratuité des frais de livraison et des frais de retour. Les taux de retour sont d’ailleurs bien plus importants, une autre donnée à prendre en compte dans le calcul du ROI.
André : Par extension, la transparence est essentielle à la conversion car les frais cachés entraînent souvent des abandons de panier. Enfin, même si ça donne un peu dans le cliché, mentionner le label de qualité des produits dans les annonces joue également un rôle dans la conversion.
NB : Angelika est autrichienne, originaire du Tyrol et André est allemand, originaire de Hambourg. L’équipe Keyade compte même une troisième germanophone, Géraldine, franco-allemande qui a grandi à Munich.

Laisser un commentaire